dimanche 9 février 2014

Odéon-EMI France: Sgt. Pepper's inner sleeves

L'étude qui va suivre se propose de faire le point et de tenter d'apporter de nouvelles informations au sujet des pressages originaux français de "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band". Si ce dernier ne peut être qualifié de concept-album dans la mesure où il offre une collection de pop songs sans fil conducteur unique (si l’on excepte la chanson-titre et sa reprise en fin de track-list, qui simulent l’ambiance d’un concert), la pochette retient malgré tout l’attention. Ouvrante, elle révèle un poster central vierge de tout texte, les paroles des chansons se trouvant imprimées au verso. Ce dernier point constitue une vraie singularité, pour l’époque. Si l’on ajoute l’insert cartonné, le montage de Peter Blake illustrant le recto mais aussi l’absence d'extraits en 45T, on obtient un disque vu comme un ensemble cohérent où plein d'éléments autres que la musique sont faits pour séduire le fan et constituer un bel objet, tant pour le mélomane que pour le collectionneur.



Le présent dossier s’intéresse plus particulièrement aux "Sgt. Pepper’s" originaux français, qui ont été publiés sous diverses configurations, au niveau du packaging. En effet, trois pochettes différentes existent : deux fabriquées en Angleterre (mentions ‘Long Play 331/3 r.p.m. PMC 7027 Mono’ et ‘Long Play 331/3 r.p.m. PCS 7027 Stéréo’) :


Et la troisième en Allemagne:


 S'agissant des sous-pochettes (ou pochettes intérieures), nous savons qu’elles sont au nombre de trois: psychédélique (d’origine anglaise), rayée (d’origine allemande) et blanche (française). Voici, pour rappel, les photos des deux premières :


Jean-Claude Hocquet nous donne des précisions sur tous ces éléments dans le témoignage ci-dessous:

Il est vrai qu'en France, EMI n’a pas fabriqué ses propres pochettes pour cet album: la firme n'a fait que presser le disque. C’est donc la raison pour laquelle les pressages français originaux ont été publiés avec des pochettes anglaises ou allemandes.

Feuille de production de l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band
Scan: La France et les Beatles (J.-C. Hocquet & E. Krasker)

  De plus, il est important de rappeler que dans le pressage original anglais (Parlophone PMC/PCS 7027), le disque est enveloppé dans une sous-pochette dite "psychédélique" (cf. "The Beatles Covered", p. 40). En revanche, dans la version allemande, le disque est enveloppé dans une sous-pochette différente (cf. "The Beatles Covered", p. 101).

Dans ces conditions, on aurait pu s’attendre à trouver systématiquement la sous-pochette "psychédélique" anglaise dans tous les exemplaires des premiers tirages français (avec labels Parlophone et pochette anglaise). Or, il n’en est rien. Très souvent, le disque est enveloppé dans une banale sous-pochette blanche. Mieux même, j’ai pendant un temps possédé un exemplaire du type 2 (cf. "La France et les Beatles", p. 233) avec label rouge et pochette anglaise, et le disque était lui-même enveloppé dans la fameuse sous-pochette "psychédélique". Mais cette configuration était-elle bien authentique ? 
 
Lors de la préparation de notre ouvrage - "La France et les Beatles", les informations glanées auprès de plusieurs collectionneurs ne nous ont pas permis de nous faire une idée exacte de la situation en ce qui concerne cette sous-pochette. C’est la raison pour laquelle nous avons préféré ne pas développer ce point plutôt que de fournir des indications erronées à nos lecteurs. Mais cela ne nous empêche pas de poursuivre nos recherches en vue d’une édition future.
 
Ainsi, un sondage a été pratiqué sur un panel relativement large de collectionneurs reconnus, afin de recenser  les différents exemplaires du "Sgt. Pepper’s" français qu’ils possèdent. Ceci afin de savoir à quel couplage pochette/sous-pochette et à quel type de label il(s) se rattache(ent). Une telle démarche avait déjà été appliquée par Jean-Claude Hocquet et Éric Krasker lors de la préparation de "La France et les Beatles" (cf. p. 237 : note 44). C’est avec leur accord que Virtua Beatles Music a approfondi les recherches en recensant 100 exemplaires pour lesquels les différents types ont été détaillés, puis associés aux couplages pochettes/sous-pochettes concernant chacun d'eux. Par la suite, les résultats ont été portés dans un tableau récapitulatif afin de pouvoir être analysés:


Pour mémoire, voici les différentes variantes de labels connues à ce jour :

Collections: Georges Delas, Orgeatlechien et Sébastien

A noter que le label Parlophone PCS (Type 1a) est particulièrement rare. L’on pourrait penser que, 1967 étant une année charnière au cours de laquelle les pressages stéréo se sont progressivement démocratisés en Europe, les tout premiers exemplaires (sous label Parlophone PCS) n’ont sans doute pas été tirés à grande échelle. Le label Odéon noir PMC (Type 7a) a été récemment découvert. Par ailleurs, l’existence d’un label Odéon bleu-ciel PMC a été signalée (cf. "La France et les Beatles", p. 237 : note 44), mais aucun exemplaire de ce dernier n’a été recensé lors de notre étude. Il ne figure donc pas au bilan présenté ici.
Compte tenu de la complexité du sujet, il est difficile de tirer des conclusions précises. Néanmoins, plusieurs constats et hypothèses peuvent être dégagés des travaux de recherche présentés ci-dessus:
 
- les pochettes allemandes (81) sont nettement majoritaires par rapport aux pochettes anglaises (19);
- toutes les variantes de label référencées ont été publiées sous pochette allemande (ce que montre également le tableau de la de la page 237 - note 44 -  "La France et les Beatles");
- les pochettes anglaises sont essentiellement associées aux types 1a et 1b (labels Parlophone UK PMC/PCS), puis sont sporadiques avec les Types 2 et 3. A noter un Type 7 pour le moins atypique, qui a semble-t-il été commercialisé avec une pochette anglaise PCS;
- l'association pochette anglaises /sous-pochette psychée serait la plus logique pour les Types 1a et 1b, la sous-pochette psychée pouvant aussi se retrouver avec des Types 2 et 3. Mais cette sous-pochette est souvent remplacée par une sous-pochette blanche;
- l'association pochette allemande/sous-pochette rayée serait la logique pour les Types 2 et 3, la sous-pochette rayée pouvant aussi se retrouver avec d'autres types (4 et 7 dans la présente étude). Mais cette sous-pochette est très souvent remplacée par une sous-pochette blanche;
- la sous-pochette rayée semble n’avoir fait son apparition qu’avec les premiers pressages à labels rouges (Types 2 et 3) ;
- à partir du Type 5, il n'y a plus que des sous-pochettes blanches;
- les sous-pochettes blanches, évidées et transparentes seraient à priori atypiques et auraient très probablement servi à remplacer les sous-pochettes d'origine.
 
Il est nécessaire de bien garder à l’esprit que tout cela n'est pas forcément figé: il se peut que d’autres éléments puissent un jour être découverts. Si êtes en possession d'un ou de plusieurs variantes du "Sgt. Pepper’s" français et si vous disposez d'informations supplémentaires, n'hésitez pas à nous le faire savoir par le biais de vos commentaires !
 
- Merci à Jean-Claude Hocquet, Eric Krasker et Claude Defer pour leur précieuse collaboration à cet article ! -
 
 
Sources :

6 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour ces informations, il est difficile de ce retrouver dans tous ces pressages.
    Je viens d'acquérir ce disque en stéréo avec le label noir et jaune version anglaise.
    Petit soucis la pochette est une française semble t-il avec le logo Odeon et non Parlophone. Il y a le P 1967 sans aucune autre référence. La seule chose qui me chiffonne c'est qu'il n'y a pas de rabats et les pressages avant 70 semble avoir toutes des rabats. J'ai également pu obtenir le Odeon Type 3 le même jour, le pressage stéréo est plus dynamique que le français mono, pour l'instant ma préférence va à la version stéréo mais peut être est ce du à son meilleur état.

    Matthieu

    RépondreSupprimer
  2. bonjour,
    j'ai acheté ce jour un Sgt Pepper mono avec pochette anglaise, pochette intérieure psyché U.K. et le label rouge odéon type 3.
    Je précise que je l'ai trouvé en état quasi neuf, je me suis même demandé si ce n'était pas une reproduction!
    Salutations mucicales, Frank.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,
      je ne connaissais pas le type 7c...
      Sinon, au passage, l'exemplaire de type 7 que je possède a une pochette anglaise stereo.
      J'avais cru, jusqu'à aujourd'hui, que c'était habituel. Que nenni!
      Bravo donc pour cet article et plus généralement pour ce blog qui entretient la flamme.

      Jem's

      Supprimer
  3. Très bon article, enrichissant ... Bravo pour votre blog et le partage de votre passion et collection !

    Disque de collection

    RépondreSupprimer
  4. bonjour,
    J'ai en ma possession une version avec label bleu ciel odeon pcs 7027 sous pochette psyché k et pochette anglaise pmc 7027. possible ou inversion d'un vendeur ?
    merci
    Damien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Cette association est en effet pour le moins curieuse. Ce pourrait être un assemblage a posteriori. Mais il est intéressant de noter qu'un Type 7 (label noir PCS). La chose n'est donc pas impossible avec le type 8 (label bleu ciel PCS). En revanche, vous avez la chance d'avoir une sous-pochette psychée qui n'est peut-être pas d'origine.

      Bien à vous,

      Supprimer